Descriptif pédagogique du Parcours Jeunes critique de cinéma

Par Agnès Hallet et Jean-Pierre Carrier, militants Ceméa, animateurs de l’atelier.

L’atelier commence par une présentation du déroulement du séjour et des jeux de connaissance.

Présentation

Jeudi 21 mai 2015

Présentation des participants et du parcours. Objectifs, démarches, déroulement.

Première expression à propos du cinéma.

-Jeu : Blind Test. « De quels films sont issus les photogrammes suivants ? »

-Réflexion collective et échanges à propos de la notion de critique.

-Mot au tableau : quels sont les mots ou expressions que vous associez spontanément avec le mot « Critique ».

Atelier : Préparation de la rencontre avec un critique de cinéma.

-Définition des axes pouvant structurer la rencontre : le parcours professionnel, l’exercice du métier, la pratique d’écriture.

Rencontre entretien avec N.T. Binh, critique à Positif.

Découverte de la ville.

-Repérage des lieux du festival. Observation des traces visibles de la présence du cinéma

Séance de cinéma 1 : Fatima de Philippe Faucon

Quinzaines des réalisateurs

Le public rencontre et débat avec l’équipe du film en fin de projection

——————

Vendredi 22 mai 2015

Atelier

Retour sur la rencontre avec N.T. BInh le critique reçu la veille

– Quels mots clés peut-on relever dans son intervention ?

– Qu’avons-nous appris sur la critique de cinéma ?

– Quels sont les points restés en suspens ?

Retour sur le film Fatima

– Acrostiche sur le nom Fatima

– Les mots clés relevés dans le film

Expression du ressenti : J’ai aimé le film. Pourquoi / Je n’ai pas aimé le film. Pourquoi.

Lecture analytique des critiques publiées dans la presse : quotidiens, hebdomadaires, mensuels (revues spécialisées, Positif et Les Cahiers du cinéma)

Consigne : relever des phrases ou expression pouvant entrer dans une des quatre catégories suivantes : Le contenu (l’intrigue, le sujet …)

La réalisation (images, sons, mise en scène, écriture cinématographique…)

Les jugements (évaluation positive ou négative)

Les références (cinématographiques ou non, cinématographiques

Atelier

Exercices d’écriture. A partir du film Fatima.

– Ecrire une phrase pour donner envie au lecteur d’aller voir le film.

– Faire le portrait d’un des personnages du film

– Ecrire « l’accroche » d’un article.

– Ecrire un court texte comportant un jugement négatif sur le film.

– Lecture à voix haute des textes écrits

Séance de cinéma 2: Paulina de Santiago Mitre (Argentine) – Semaine de la critique

Séance de cinéma 3: Cosmodrama de Philippe Fernandez – Sélection Acid

——————

Samedi 23 mai 2015

Atelier

Ecriture de critiques concernant les films vus en utilisant les portions de textes déjà écrits

Bilan individuel et collectif sur le séjour et les contenus

Séance de cinéma : Le Petit Prince de Mark Osborne (Cannes Cinéphiles)

Publicités

Le Festival de CANNES avec des jeunes : Accompagnement culturel du spectateur par le cinéma

Les Ceméa ont toujours été étroitement liés aux événements artistiques et culturels de notre pays. C’est ainsi que Jean Vilar créateur du festival d’Avignon, fit appel, en 1955, aux Ceméa pour prendre en charge l’accueil des publics et organiser les premières rencontres internationales de jeunes du festival d’Avignon. Le partenariat entre la ville, la direction du festival et les Ceméa créé dans ce contexte, existe toujours et propose un cadre pour l’organisation, chaque année, d’une palette de formules d’accueil à 1500 festivaliers. Celles-ci tout en conservant le sens du projet initial, se sont adaptées ou inscrites dans les évolutions des projets artistiques et des publics.

La démarche des Ceméa s’appuie sur la triangulation œuvre-personnes-activité (recevoir, faire ensemble, aller à la rencontre de l’autre)… La relation aux personnes, la prise en compte de l’authenticité des personnes, quelle que soit la proposition qui leur est faite, sont essentielles dans les démarches de découverte d’une œuvre.

L’accompagnement culturel tel que les Ceméa le pratiquent et le préconisent, est une démarche globale qui associe complémentairement approche sensible et approche informative, adaptée aux « publics » et aux enjeux, au sens de donner des repères, des références qui contribuent à une meilleure connaissance de l’environnement culturel.

L’acquisition de nouveaux savoirs n’a qu’un intérêt limité en soi (au sens savant et disciplinaire) s’ils ne permettent pas d’engager la personne dans une réflexion critique et politique, dans un rapport plus actif à l’environnement et aux produits culturels.

Dans les pratiques d’accompagnement, cette étape d’une formalisation des savoirs ne consiste pas tant à se livrer à un inventaire de nouvelles connaissances, que de trouver et de proposer à chacun, des formes qui lui permettent de garder des traces de son propre parcours.

Nos partenaires